Un long week-end à Moscou

Vous pensiez que Moscou était pleine d’espions, de criminels et de femmes fatales ? Peut-être quelques-uns… mais il y a aussi une abondance d’art, de festivals, de vie nocturne. Et ainsi, mieux vaut être paré de ses plus beaux accessoires (les bracelets marins sont très chics en ce moment). 

Aucune description disponible.

Si vous n’avez jamais voyagé en Russie, vous avez probablement du mal à imaginer ce qu’est Moscou, et si vous connaissez plus d’une personne qui y est allée, il y a de fortes chances que vous ayez entendu des opinions extrêmement contradictoires à ce sujet. Tout au long de la guerre froide, Moscou était la capitale de l' »autre » monde, le foyer d’idéaux élevés et de dures réalités ; aujourd’hui, de nombreux jeunes Moscovites préfèrent parler de la révolution de la bière artisanale de la ville plutôt que de celle des bolcheviques.

 

Mais le charme étrange de Moscou demeure. La plupart du temps, la ville semble n’avoir aucun sens : des jeunes filles blondes à la fourrure blanche et aux bottes en cuir brillant se promènent sur les étals des marchés de quartier, achetant du fromage blanc et du miel à de vieux hommes arméniens édentés à la peau sombre ; les vitrines scintillantes des magasins de vêtements occidentaux reflètent les énormes façades grises et terrifiantes des vieux bâtiments gouvernementaux soviétiques. Et au milieu de tout cela, il y a vous, le visiteur.

 

C’est peut-être la raison pour laquelle il n’y a jamais eu de meilleur moment pour visiter Moscou : le mélange éclectique d’ancien, de nouveau et d’intemporel en fait une destination vraiment unique qui n’est ni l’Europe ni l’Asie, mais à la limite des deux – conservant un air d’immensité chaotique, de vie frénétique et d’exaltation trépidante. Moscou est susceptible de vous surprendre, de vous choquer et de vous séduire. Préparez-vous à un week-end de folie.

 

Le meilleur de la piste battue

Aucune description disponible.

Se promener dans Moscou n’est pas sans rappeler le passage d’un siècle à l’autre ; les murs, les rues et les maisons de la ville sont imprégnés d’histoire, ce qui se traduit par une grande variété d’attractions qui reflètent tous les aspects du passé alambiqué de la Russie.

 

Avec son musée historique rouge feu, le majestueux Kremlin, les coupoles colorées de la cathédrale Saint-Basile et l’éclat du gigantesque centre commercial du XIXe siècle, la Place Rouge est un spectacle à ne pas manquer.

Aucune description disponible.

Une visite incontournable (et gratuite) est celle du corps embaumé de Vladimir Lénine dans le mausolée de Lénine qui se trouve à l’extérieur des murs du Kremlin ; l’atmosphère à l’intérieur de l’immense chambre de marbre où le leader soviétique repose depuis 90 ans n’est rien de moins que surréaliste. Un silence absolu et une tenue vestimentaire respectueuse sont de rigueur.

Aucune description disponible.

Les deux galeries Tretiakov sont en permanence bondées de touristes et d’étudiants en art, mais elles offrent une introduction complète à l’art russe du XIIe siècle à nos jours. Le « vieux Tretiakov » est un sanctuaire des beaux-arts de la période impériale ; le « nouveau Tretiakov » abrite une énorme collection d’art socialiste réaliste.

Si vous faites partie de ceux qui sont tombés amoureux de la Russie pour la première fois grâce à sa littérature merveilleusement sombre, vous apprécierez le nombre d’anciens appartements d’écrivains qui ont été transformés en musées : les anciennes maisons de Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï et Boulgakov, pour n’en citer que quelques-unes, sont magnifiquement préservées, souvent gratuitement, et proposent généralement des visites en anglais.

 

Ne manquez pas de visiter les grands et beaux parcs qui offrent plus qu’un simple espace de pique-nique – le parc Gorki, Kolomenskoe et Sokolniki se transforment en patinoires massives en hiver et en lieux de fêtes populaires en été.